Prévention : pour travailler dans le béton, il faut montrer patte blanche.

Le Syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE) fait passer les intérimaires et les salariés des entreprises de sous-traitance par une formation en ligne sur le thème de la sécurité au travail.

Le dispositif comprend un test et un contrôle des connaissances. Tout salarié d’une entreprise extérieure intervenant sur une unité de production adhérente à l’organisation professionnelle devra y passer, préalablement à la prise de poste. Cela lui permettra d’obtenir, après validation de ses connaissances, un Passeport Sécurité individuel qui lui sera réclamé lors de son arrivée sur site.

 

Le test dure environ 1 heure. Il inclut 15 modules sur des thématiques comme l’utilisation d’engins et d’accessoires de levage, les procédures en cas d’accident ou d’incendie ou encore les risques électriques. En cas d’échec, le salarié peut reprendre le processus, l’épreuve, jusqu’à trois fois. Le Passeport Sécurité est valable trois ans.

 

Le SNBPE regroupe 200 adhérents qui disposent de 1875 unités de fabrication, soit près de 100 000 emplois directs.