Prévoyance : l’entreprise ne fait pas tout

Une partie des salariés bénéficie d’une prévoyance d’entreprise. Ceux qui n’ont pas ce privilège ne restent pas pour autant démunis. Pour preuve, nous apprend une étude d’Arcane Research, le marché de la prévoyance progresse depuis trois ans, poussé par le souhait des individus de protéger leur famille, en cas d’imprévu.

 

Plus de quatre Français sur dix souscrivent un contrat de prévoyance à titre personnel, une part en hausse depuis 2014. En outre, davantage de non souscripteurs se sont renseignés sur la prévoyance cette année , un évènement familial (décès, invalidité) étant bien souvent à l’origine de cette prise de renseignements (notamment garanties décès & PTIA ainsi que dépendance).

 

La dimension financière constitue le premier frein à la souscription , ainsi que le sentiment d’être déjà couvert. Ce sont les assureurs et les mutuelles déjà présents dans le foyer qui sont les plus consultés.