Professionnalisation : le sport business a maintenant sa grande école

Un secteur qui pèse 42,4Mds€, qui emploie 275 000 personnes et crée des emplois. Ses besoins de qualification de haut niveau très partiellement satisfaits. Le groupe Inseec (22 000 étudiants, 9 campus dont 4 en France) a flairé le filon. Il lance Inseec Sport – Global Sports Business School. Les formations seront dispensées dans des villes hôtes de manifestations et d’opérateurs sportifs de d’envergure : Paris, Bordeaux, Lyon, Chambéry, Genève, Monaco, Londres, San Francisco et Shanghai. Les niveaux de qualification iront  du bachelor au master of science, et seront tournés  vers l’international. Les copilotes de la structure sont  Michel Desbordes, nommé directeur académique et Pascal Aymar,  directeur du développement, en charge des relations entreprises et des relations internationales.

 

En France, hors bénévolat, le poids économique du sport est évalué à 42,4 Mds€. Le secteur représente 275 000 emplois. C’est le troisième marché de l’Union européenne. « Les besoins en profils compétents, adaptés et immédiatement opérationnels n’ont jamais été aussi grands. De plus, la transformation digitale des acteurs du marché commence à être bien engagée, ce qui va élargir considérablement le spectre des métiers liés au sport », estime-t-on à l’Inseec.