Projet de réforme des retraites : FO veut des simulations

FO souhaite que le projet de loi soit « dévoilé au fur et à mesure. Il ne saurait être question de découvrir des éléments non débattus préalablement au moment de la présentation du projet de loi » .  L’organisation dirigée par Pascal Pavageau  (photo) demande simulations sur des cas réels existants de salariés censés prendre leur retraite en 2019 ou 2020, et pour lesquels serait reconstituée la carrière sur la base du futur régime par points.   Cela permettrait de comparer les montants de retraite et de vérifier le maintien des grands principes de répartition, de solidarité inter ou intra générationnelle, en tenant compte des majorations familiales, des interruptions d’activité, de la réversion, etc.

 

Concernant l’âge de départ qui crispe les syndicats, Force ouvrière prend acte du maintien de l’âge l’égal à 62 ans, mais observe qu’il « n’est pas précisé que ce sera à taux plein.  Autrement dit, un malus ou une décote pour un départ antérieur à 63 ans reste possible.

 

Globalement,la confédération reste critique et voit dans ce projet « l’individualisation et l’incertitude permanente, un régime unique et ainsi casse des régimes existants et donc des statuts selon une logique de déprotection » ».