Protection sociale : le groupe Agrica maintient le cap

Dans un environnement devenu plus difficile et complexe pour les groupes de protection sociale, Agrica maintient sa profitabilité et la fait même légèrement progresser.

L’exercice 2016 s’achève bien pour Agrica. Il affiche un résultat net de 47,1 M€, en progression de 1,5 % par rapport à 2015. Le groupe tient le cap dans le domaine de la retraite complémentaire, avec 174 800 entreprises adhérentes (en légère hausse de 0,8 %), soit 1,54 million de salariés agricoles cotisants, dont 118 070 cadres. Leurs cotisations de retraite Agric Arrco grimpent de +3,5 % à 2,19 Md€.

 

Concernant les assurances de personnes, le chiffre d’affaires s’élève à 583,4 M€, en croissance de +1,8 % par rapport à l’année précédente, dans un contexte de concurrence accrue , marquée par la fin des désignations. Dans ce registre, l’activité santé, axe prioritaire de développement, connaît une croissance remarquée de l’ordre de +8,1 %, grâce notamment au déploiement de nouveaux contrats collectifs. La prévoyance (invalidité, incapacité, décès) reste stable à 244,8 M€, tandis que l’épargne dévisse, accusant une baisse de 1,9 %, à 155,8 M€. Néanmoins, le résultat net combiné des trois institutions de prévoyance du groupe (CCPMA Prévoyance, Agri Prévoyance et CPCEA) est positif : 47,1 M€.

 

À l’issue de cet exercice, les capitaux propres part du groupe présidé par Pascal Lefeuvre sont en hausse de +5,5 %, s’établissant à 903,6 M€. « Le groupe confirme sa bonne santé financière et dispose de ratios de solvabilité satisfaisants en 2016 », souligne-t-on chez Agrica.