Protection sociale : les Français veulent le beurre et l’argent du beurre

En matière de protection sociale, les Français veulent une couverture maximum, pour coût moins élevé qu’actuellement. Ils jugent que le système de Sécurité sociale trop cher à la société. Ils estiment dans le même temps que le niveau de couverture est insuffisant.

C’est le dernier baromètre d’opinion de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et de la statistique (Drees) commune aux ministères des Affaires sociales, de l’Économie, et du Travail , qui le révèle : le coût du système de sécurité sociale est jugé trop élevé.  Deux personnes interrogées sur trois estiment que cela coûte trop cher à la société. Pourtant, 80 % d’entre elles trouvent que le niveau de protection fourni est insuffisant. Les avis sont partagés, concernant le rôle qui doit revenir à l’État. Lorsqu’on demande aux prospects d’exprimer leur préférence entre un système social protecteur ou pesant moins sur les ­ finances publiques, plus de la moitié d’entre eux pensent que le ­ financement de la protection sociale alourdit la dette de la France et sera un frein pour sortir de la crise.  Ils sont aussi nombreux à estimer qu’il est plus important de réduire le dé­ficit de la Sécurité sociale que de maintenir le niveau actuel des prestations sociales et des remboursements d’assurance maladie.

 

Le Baromètre d’opinion de la Drees est une enquête de suivi de l’opinion des Français sur la santé, les inégalités et la protection sociale. Elle est réalisée tous les ans auprès d’un échantillon représentatif d’environ 3 000 personnes.