PSA fait un bilan positif de l’accord Nouvel élan pour la croissance

Avant d’engager les négociations en vue d’un dispositif d’entreprise censé prendre le relais de l’accord Nouvel élan pour la croissance (NEC), signé en juillet 2016 pour trois ans, la direction et les syndicats de PSA ont procédé le 16 juillet à un bilan des précédents engagements. Il en ressort que les usines françaises ont été utilisées à 120% de leurs capacités, avec une flexibilité accrue. Les activités ont été maintenues en production et en développement, conformément aux engagements pris.

 

Les négociateurs salariés ne s’en contentent pas. Pour la CFE-CGC, « la gestion prévisionnelle des compétences doit aller plus loin pour offrir une vision prospective et permettre l’anticipation face aux grands bouleversements liés aux changements technologiques ». Ils sont légion note le syndicat : transition énergétique et baisse du diesel, voitures connectées, voitures autonomes, usine du futur, etc.  

 

L’organisation réclame aussi « une attention particulière aux conditions de travail et à la répartition des charges entre les équipes. Elle insiste aussi sur le partage des fruits de la croissance, point essentiel de son cahier de doléances pour la prochaine négociation.