PSA-Opel-Vauxhall : les syndicats attendent des garanties sur les conséquences du projet

Après la levée des interrogations sur les conséquences sociales, les syndicats FO, CFE-CGC, CFDT, CFTC et SIA-GSEA de PSA, signataires de l’accord de compétitivité de PSA seront prêts à accompagner le projet de rapprochement avec Opel.  

FO, la CFE-CGC, la CFDT, la CFTC et le SIA-GSEA représentent plus de 80% des salariés du groupe voient dans le projet d’acquisition d’Opel par PSA « une opportunité à saisir », tout en jugeant « extrêmement complexe ».  Un comité central d’entreprise consacré à ce dossier est conoqué pour le 22 mars. Ce sera l’occasion de demander à la direction de « présenter des éléments détaillés pour confirmer la viabilité du projet d’acquisition et d’apporter des garanties sur les conséquences stratégiques, économiques et sociales ».  

 

Le quintet syndical espère obtenir des assurances du même genre que celles découlant de l’accord NEC (Nouvel élan pour la croissance) récemment signé et portant sur les emplois, les conditions de travail et les rémunérations. La cogestion et la co-construction ont leur place pour écrire l’avenir du groupe, insistent les cinq syndicats qui « souhaitent d’ores et déjà la bienvenue aux partenaires allemand, anglais et espagnol ».