PSA prépare une reprise d’activité progressive

La DRH du groupePSA a présenté aux représentants des organisations syndicales un train de mesures censées sécuriser les salariés dans la perspective d’une reprise de l’activité. La direction dit avoir intégré leur contribution et s’engage à « lancer des audits pour s’assurer de la parfaite mise en œuvre des protocoles de sécurité renforcés » prévus dans le projet. Encadrée par la stricte application des gestes barrière avec le concours soutenu des équipes médicales, la reprise d’activité s’effectuera progressivement, suivant un calendrier encore à l’étude.  

 

Ce sera, souligne l’employeur, « dans le cadre du dialogue social, tenant compte du contexte de la crise sanitaire et des résultats des audits de mise en œuvre des mesures sanitaires renforcées et adaptées à chaque site ».  De nouvelles dates seront donc fixées pour les usines mécaniques et les sites d’assemblage européens, qui intégreront par ailleurs la capacité des fournisseurs à accompagner ces redémarrages. La même démarche est en cours pour le réseau commercial et les sites tertiaires.

 

Dans le détail, le protocole prévoit la prise de température, le port du masque sur site avec dotation individuelle quotidienne, mais aussi le respect des distances entre personnes dans les salles de réunion, aux postes de travail et dans les zones de pause avec marquage au sol, le maintien des portes ouvertes (sauf portes coupe-feu) afin d’éviter le contact avec les poignées, le nettoyage et la désinfection des outils et surface de travail toutes les 60 minutes, un temps d’attente de 3 heures lors de tout échange de pièces (main à la main), allongement des pauses de 5 min pour se laver les mains, séparation de 30 min entre les tournées des équipes pour éviter les croisements de personnel ou encore le doublement des lignes de bus de ramassage pour garantir l’espacement des passagers, etc.

 

Le président du directoire, Carlos Tavares, est catégorique : « Nous ne ferons aucun compromis sur la santé de nos salariés, afin que le redémarrage industriel nécessaire à la pérennité de l’entreprise puisse se faire dans des conditions optimales. J’ai toute confiance dans la capacité des salariés du groupe PSA à contribuer à la sortie de cette crise en refusant la fatalité. Notre combativité et notre force mentale collective sont autant d’atouts que nous mettons au service de nos concitoyen ». PSA avait annoncé la suspension de ses activités industrielles jusqu’au 27 mars 2020