PSA Sochaux : près de 60 000 heures de formation pour accompagner la modernisation de l’usine

Le groupe PSA investit 200 M€ dans le projet de modernisation « Sochaux 2022 ». Un investissement calibré pour moderniser ce site historique et assurer sa pérennité.

 

Cela passe par l’acquisition d’une nouvelle ligne de presses, une première en France depuis plus de 20 ans, l’amélioration des flux logistiques, avec la construction d’un nouveau bâtiment pour l’emboutissage et la mise en place d’un flux multisilhouettes polyvalent permettant de fabriquer jusqu’à six types de carrosseries différentes. Le projet est accompagné par plus de 60 000 heures de formation pour accompagner ce projet enimprimant des progrès significatifs en matière d’ergonomie au poste de travail. Le projet a été conduit par une équipe multicompétences du site pendant 36 mois.  Sochaux  qui emploie 9 964 salariés dont 5 705 ouvriers, 2 223 employés, techniciens et agents de maîtrise, 2 036 ingénieurs et cadres, produit notamment la Peugeot 3008 qui connaît un franc succès commercial, et va commencer la fabrication d’un véhicule pour la marque Opel.

 

« L’objectif de ce projet stratégique consiste à simplifier un flux, hérité de plus de 100 ans d’histoire industrielle, et qui ne permet pas à Sochaux d’exprimer son plein potentiel par rapport aux autres sites industriels du Groupe PSA », précise un communiqué. Il s’agit de « redonner de la cohérence en termes d’implantation des bâtiments permettra de réduire les ruptures de charges : Sochaux est aujourd’hui un site de production complexe, qui s’étend sur une superficie de 200 hectares, qui comporte 24 kilomètres de convoyeurs et qui mobilise des dizaines de camions chaque jour pour déplacer les sous-ensembles des véhicules en production ».

 

Au terme de ce projet de transformation, Sochaux sera en mesure de répondre aux variations des attentes des clients grâce à un flux multisilhouettes très polyvalent, capable de fabriquer six silhouettes différentes, avec une capacité de production de 400 000 véhicules par an, supérieure à la moyenne des 10 dernières années. La CGT met un bémol. Elle croit savoir  que « cette nouvelle organisation  aura très probablement un impact sur les intérimaires qui seront sans doute la variable d’ajustement de l’effectif d’ici à la fin des travaux en 2022 ».

Lien vidéo : Projet « Sochaux 2022 »