Qualité de vie au travail : elle s’améliore dans les professions libérales

A la demande de l’Observatoire des métiers dans les professions libérales (OMPL), le cabinet Mars Lab a ausculté les entreprises de la branche en s’appuyant sur quatre critères : l’implication, le bien-être, le climat social et le niveau de stress. Résultat : une amélioration sur tous ces points, par rapport à l’étude du même genre menée en 2014.

 

Concernant l’implication au travail, Mars Lab attribue la note de 13,5/20 contre 12,7/20 en 2014. Pour le bien-être, le score est de 14,3/20 au lieu de 12,7/20. Le climat social est également meilleur, coté 12,9/20 contre 10,9/20 précédemment, parce qu’il y a moins de stress qu’il y a trois ans (12,3/20 en 2017 au lieu de 11,2/20).

 

Par ailleurs, les salariés ont été interrogés sur leur perception de l’impact du numérique sur leur travail. Il en ressort qu’ils n’ont pas de difficulté à faire la coupure entre vie professionnelle et vie personnelle (14,1/20). L’informatisation enrichit les compétences et diversifie l’éventail des tâches (13,9/20). Les nouvelles technologies ont une influence plutôt positive (13,6/20).

 

Toutefois, les entreprises du secteur doivent mieux faire dans le domaine des relations interpersonnelles qui restent sont tendues, à la limite du seuil d’alerte. Et les salariés identifient maintenant dix facteurs contribuant au stress professionnel contre neuf dans l’enquête précédente.