Racheté par Randstad, le site de recrutement Monster restera une marque indépendante

Le site d’annonces de recrutement Monster Worldwide, opérationnel dans une quarantaine de pays, va tomber dans l’escarcelle du néerlandais Randstad. Les deux parties annoncent avoir trouvé un accord. La cession se ferait au prix de 429 M$ (386,8 M€).  Avec cette opération, Randstad entend « construire le portefeuille de services RH le plus complet du monde ».   « Dans une ère de changements technologiques massifs, les employeurs sont incités à trouver de meilleures façons d’engager des talents. Avec sa plate — forme technologique de premier plan de l’industrie et facile à utiliser des solutions numériques, sociales et mobiles, Monster est un complément naturel à Randstad », explique Jacques van den Broek , PDG de Randstad.

 

 Toutefois, Monster continuera à fonctionner comme une entité distincte et indépendante sous sa marque. Le DG du site d’origine américaine, Tim Yates, se dit ravi : « rejoindre Randstad offre une occasion unique d’accélérer notre potentiel. Adossé à Randstad, Monster sera mieux placé pour remplir sa mission et nos employés bénéficieront des opportunités de carrière diversifiées ».

 

Basée à Diemen, aux Pays-Bas, Randstad, un des leaders mondiaux solutions et services, emploie près de 30 000 dans quelque 4500 bureaux implantés dans 39 pays à travers le monde.  Le tout pour un chiffre d’affaires de 19,2 Mds$ (17,3 Mds€)