Radioscopie : l’économie sociale et solidaire peut mieux faire

Afin de mieux situer le positionnement stratégique des entreprises de l’économie solidaire et sociale par rapport aux autres acteurs économiques et d’identifier les leviers de leur développement, la délégation interministérielle à l’économie sociale et solidaire, la direction générale des entreprises et la Caisse des Dépôts ont fait réaliser une étude par, le groupement CMI – Auxilia – Le Comptoir de l’Innovation. Résultat : l’économie sociale et solidaire (ESS) compte aujourd’hui 165 000 entreprises et emploie près de 2,4 millions de personnes, soit 13% de l’emploi salarié privé, dans de multiples secteurs d’activité. L’ESS est ainsi un formidable gisement d’innovation sociale, de solidarité et de développement durable.

 

L’ESS dispose d’atouts indiscutables : forte capacité d’innovation o un ancrage territorial fort o exploitation de nouveaux gisements de valeurs o positionnement sur des niches d’activité à potentiel o modèle vertueux de gestion des ressources humaines. Le secteur elle a aussi besoin d’entreprises de taille plus significative , d’une visibilité accrue , de modèles économiques consolidés . Il lui faut aussi renouveler son offre de services ou la dynamiser face à la concurrence.

 

L’étude propose aux acteurs de l’ESS plusieurs leviers de développement. Primo, agir sur la formation, la pédagogie et la communication. Secundo, développer la communication, le marketing et diversifier l’offre de services . Tertio, développer des partenariats et coopérations avec les autres acteurs économiques . Quarto, mieux adapter l’échelle d’intervention. Cinquo, mobiliser la commande publique . Sexto, mieux structurer leurs réseaux.