Rapprochement entre organisations patronales de l’hôtellerie restauration

L’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) va s’allier au Sneg & Co. La convention scellant ce rapprochement sera signée le 13 janvier prochain.

 L’objectif principal étant de défendre ensemble un secteur affecté par le contexte économique. A tel point que début décembre, Roland Héguy et Hervé Becam, président et vice-président de l’Umih avait jugé utile d’adresser une lettre ouverte au premier ministre, Manuel Valls.

 « Chaque jour, nos 220 000 entreprises made in France – cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, traiteurs – où travaillent près d’un million d’actifs, ouvrent pour créer croissance, richesses et emplois. Malgré ses atouts, l’économie de notre pays est bridée par 30 années d’une politique qui a progressivement étouffé les entreprises de toute taille par une accumulation de charges, de contraintes, de taxes et de sanctions.  Chaque jour, 22 entreprises de notre secteur sont dans l’’incapacité de poursuivre leur activité. Ces 12 derniers mois, plus de 8000 entreprises ont disparu entraînant la destruction de plusieurs dizaines de milliers d’emplois», exposaient-ils.

Les deux alliés n’ont pas le même poids. L’Umih, issue du regroupement de plusieurs organisations patronales, l’UMIH représente, reste le premier syndicat patronal du secteur CHRD (cafés – hôtels – restaurants – discothèques). Elle fédère 85% des entreprises syndiquées indépendantes.

 

Plus modeste, le Sneg & Co constitué en syndicat professionnel seulement depuis 2013, est au service des exploitants des métiers de l’hôtellerie, restauration et autres lieux de loisirs. Il est l’émanation du SNEG, lui-même fondé en 1990, par des exploitants d’établissements accueillant alors une clientèle gay friendly.