Reconversion : le dispositif d’accompagnement des salariés de l’automobile est lancé

Le fonds d’accompagnement et de reconversion des salariés de la filière automobile est sur les rails. La convention qui l’institua a été signée ce 18 juin entre l’État et les constructeurs et la Plateforme automobile (PFA).

Annoncé à l’occasion du Comité stratégique de Filière (CSF) du 26 avril dernier, le fonds d’accompagnement et de reconversion des salariés de la filière automobile a vocation à renforcer les mesures d’accompagnement des salariés des entreprises de la filière dont l’activité est fortement impactée par les mutations technologiques et environnementales. Il est doté de 50 M€, dont 20 M€ proviennent des constructeurs Renault et Stellantis. L’État apporte le solde, soit 30 M€.

 

Sa vocation est d’accompagner tous les salariés des entreprises de la filière automobile sous-traitantes faisant l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire , ou les salariés des entreprises de moins de 1000 salariés en procédure de sauvegarde. Les dossiers seront transmis au niveau local et feront l’objet d’un examen national. L’accompagnement prévu jusqu’en juin 2023 permettra aux salariés en contrat de sécurisation professionnelle de disposer d’un accompagnement renforcé s’appuyant notamment sur la mise en œuvre d’une cellule d’appui à la sécurisation professionnelle, de formations qualifiantes ou de reconversions renforcées, d’aides à la création d’entreprise ou à la mobilité, ou encore d’une prime au reclassement. Ces mesures d’accompagnement seront mises en œuvre par Pôle emploi dans le cadre du contrat de sécurisation professionnelle.