Recrutement : tension sur le marché de l’emploi public local

Selon le baromètre RH des collectivités locales, 12e du genre, quatre employeurs publics locaux sur dix ont eu des difficultés de recrutement en 2021

Les conclusions de l’édition 2021 du Baromètre RH des collectivités locales, mené par le Pôle public du groupe Randstad France en partenariat avec Villes de France, l’AdCF-Intercommunalités de France, l’ANDRH des territoires (ANDRHDT) et l’Association des Directeurs Généraux des Communautés de France (ADGCF), sont éloquentes. Ces difficultés étant surtout liées au manque de candidatures sur certains postes (69% contre 47% en 2015), à la rémunération peu attractive (59% contre 39% en 2015) et à l’inadéquation entre le poste et les candidatures (52%). La nature des contrats proposés joue sans doute aussi un rôle : Les types de contrats privilégiés par les collectivités depuis vingt-quatre mois pour leurs recrutements sont à 55% des contrats à durée déterminée, dont 41% sont des recours conjoncturels liés à l’absentéisme Covid.

 

Par ailleurs, l’étude constate que la concurrence entre collectivités s’accentue sur plusieurs métiers territoriaux (police municipale, médico-social) mais aussi avec le secteur privé, notamment sur les profils techniques.