Recrutements : ça plane pour les cadres

Le DG de l’Apec, Jean-Marie Marx, est catégorique : « les recrutements de cadres vont atteindre des niveaux inégalés entre 2017 et 2019 ». Le nombre d’embauches devrait s’établir à près de 215 000 en 2017 (+5 %), pronostique l’association du boulevard Brune. Mieux, il devrait dépasser le seuil des 225 000 en 2018, pour atteindre le cap de 236 000 en 2019, selon les prévisions 2017-2019 publiées ce 7 juillet. « En outre, les difficultés rencontrées par les recruteurs devraient s’intensifier les conduisant à se tourner davantage vers les débutants et des profils plus expérimentés », indique Jean-Marie Marx.

 

L’Apec fonde ses prévisions sur une hausse prévue du PIB de 1,6 % sur l’ensemble de l’année 2017. Cette performance se rééditerait en 2018 et s’amplifierait jusqu’en 2019 pour atteindre +1,8 %. Dans ce contexte, les créations nettes d’emplois s’intensifieraient : 203 000 emplois salariés marchands seraient créés en 2017, selon l’Insee. Les cadres tireraient grand profit de cette conjoncture, y compris les seniors. La part des cols blancs en poste au moment de leur départ à la retraite pourrait, dans cette configuration, se consolider et s’établir à 53 %.