Réforme de l’assurance-chômage : la Fédération de la formation professionnelle y voit une opportunité

Une mesure de la réforme de l’assurance chômage présentée le 18 juin dernier ravit les organismes de formation et leur fédération (FFP) : l’accompagnement et à la formation pour les demandeurs d’emploi.  Tout chômeur ayant reçu une proposition d’emploi stable, mais qui doivent préalablement mettre à niveau leurs compétences pour signer le contrat de travail, pourra bénéficier d’une mise à niveau sur mesure. Ce sont autant d’opportunités pour les intervenants. La fédération de la formation professionnelle trépigne : « le Plan d’investissement dans les compétences (PIC), doit être l’occasion de former plus vite et de former encore plus en lien avec les besoins des entreprises ».

 

La chambre patronale présidée par Pierre Courbebaisse (photo) a des idées pour y parvenir. Primo,  « des dispositifs garantissant le lien avec les entreprises comme la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) doivent être encouragés. Secundo, les demandeurs d’emploi doivent rapidement connaître et avoir accès aux aides auxquelles ils sont éligibles et qui facilitent l’entrée en formation : hébergement, transport, garde d’enfants notamment. Tertio, le  parcours administratif du demandeur d’emploi doit être simplifié, en repensant le statut du demandeur d’emploi en formation. Quarto, le compte personnel de formation (CPF) doit aussi être un levier pour permettre à tous un accès autonome et rapide à la formation.