Consultations à l’Élysée : les outsiders du patronat veulent être entendus

Dans un courrier commun adressé au président de la République ce 23 mai, les organisations patronales FNSEA pour l’agriculture, UDES qui fédère l’économie sociale et l’UNAPL (professions libérales) se rappellent au bon souvenir du gouvernement. Elles veulent aussi être consultées au sujet de la réforme du Code du travail.

 

Soulignant que leurs professions comptent pour près de 30% des emplois, les outsiders affirment pouvoir apporter « une contribution constructive pour appuyer une réforme apportant simplicité, souplesse et stabilité à leurs entreprise ». Ils disent être en mesure d’apporter également  « une vision particulière des rôles respectifs de la branche professionnelle et de l’entreprise sur les questions de dialogue social ».  Le paysage patronal ne se limite pas aux seules organisations interprofessionnelles, insistent-elles .