Régime social des indépendants : les salariés cibles de débordements

Selon la CGT qui vient d’écrire à la ministre de tutelle, Marisol Touraine, les mouvements de protestation d’assurés à l’encontre du régime social des indépendants (RSI) le 23 mars dernier, ont viré par endroits à l’agression caractérisée. Non seulement contre l’institution et ses locaux, mais aussi contre les salariés.

 

Selon divers témoignages que la confédération dit avoir recueillis, des pierres, des fumigènes, des œufs pourris sont lancés sur les bâtiments et dans les accueils. Dans une caisse un salarié a été pourchassé, mis à terre et aspergé avec de l’ammoniaque. Dans une autre caisse, il est à déplorer l’évacuation des salariés sous un déluge d’insultes et de projectiles divers et variés de la part d’assurés-agresseurs, et ce malgré la mise en place d’un cordon de CRS. Enfin dans d’autres caisses, les salariés ont été confinés à l’intérieur de leur bureau une grande partie de la journée.

 

« Les salariés du RSI, traumatisés par tant de violences, nous font part de leur peur de retourner travailler dans leur caisse, voire de leur honte de travailler pour ce régime », poursuit la CGT. Les directions régionales de l’institution estiment de leur côté que ces débordements sont dus à « quelques excités ».