Région Île-de-France : un accord collectif sur les activités physiques pendant le temps de travail

La présidente de la région Ile-de-France a signé Valérie Pécresse (photo), et Béatrice de Lavalette, vice-présidente chargée du dialogue social ont signé le 22 novembre un accord collectif avec les syndicats Synper, CFDT, FSU, Unsa Territoriaux et SUD Éducation. Il donne aux agents des lycées le droit de faire des séances de réveil musculaire et de récupération pendant le temps de travail, dans le but de prévenir les accidents professionnels.

 

Ces séances de 10 à 15 minutes par jour auront lieu sur la base du volontariat. Le texte rappelle également que les agents du siège peuvent pratiquer des activités sportives sur leur temps de travail, dans la salle de sport mise à leur disposition. À condition toutefois que ce break sportif soit compensé ultérieurement.

 

Selon l’OMS, les programmes d’activité physique en milieu de travail peuvent réduire de 6 % à 32 % les congés maladie.

 

Cet accord social est le 7e signé en quatre ans de mandature, après ceux relatifs au handicap, à l’égalité professionnelle femmes hommes, au bien-être et à la qualité de vie au travail, etc.