Rémunérations femme homme : devinez qui jalouse qui au sein du couple

Une étude de la City University of London pilotée par la sociologue Vanessa Gash, se penche sur l’impact des écarts de rémunération au sein des couples.

L’étude, publiée dans la revue Work, Employment and Society, se concentre sur l’écart de rémunération entre femme et homme au sein du couple et l’effet de la différence sur le bien-être psychologique des intéressés. L’enquête s’appuie sur un échantillon de 40 000 ménages britanniques sur la période 2009-2017. Les données prises en compte émanant du très officiel « UK Household Longitudinal Study ».  

 

Résultat : les hommes britanniques sont psychologiquement stimulés lorsqu’ils bénéficient d’ une augmentation de salaire permettant de creuser l’écart avec leur épouse femme. À l’inverse, les femmes n’ont aucun sentiment de triomphe. Leur bien-être personnel reste constant.

 

Plus généralement, les hommes se sentent malheureux si leurs femmes gagnent plus qu’eux. Les maris ayant un revenu plus faible que leurs femmes déclarent une satisfaction dans la vie bien moindre que les hommes ayant un revenu plus élevé ou égal à celui de leurs épouses, alors que de telles différences n’ont pas été constatées concernant les femmes.

 

La City University of London résume la situation en deux concepts simples : les hommes touchent un « dividende psychologique » lorsqu’ils sont augmentés et creusent l’écart. Ils accusent une « pénalité psychologique » lorsqu’ils sont dépassés par leurs partenaires féminines.

 

« Ces résultats suggèrent que l’écart de rémunération entre les partenaires est soutenu par la norme traditionnelle selon laquelle l’homme est le principal apporteur de revenu du ménage », souligne Vanessa Gash, coordinatrice de l’étude et chef adjoint du département de sociologie de la City University of London » (photo).