Renault et l’ESCP créent la chaire Management interculturel

La chaire Management interculturel a été mise en orbite ce 21 novembre par Mouna Sepehri, membre du comité exécutif, directrice déléguée à la présidence du groupe Renault, et Franck Bournois, directeur ESCP Europe (photo). Elle a pour objectif de développer la connaissance des pratiques managériales tenant compte des diversités culturelles. Renault qui en est mécène, apporte son expérience de groupe multinational comptant plus de 120 000 collaborateurs dans 127 pays. Membre d’une alliance leader mondial du secteur automobile, en partenariat avec Nissan et Mitsubishi, deux groupes japonais aux identités nationales fortes, le management interculturel y est déjà bien ancré.

 

Les activités de la chaire s’articulent autour de 3 champs. Primo, l’expertise, avec des recherches académiques et des projets opérationnels qui seront conduits et donneront lieu à des publications.

 

Secundo, l’enseignement et la formation. Sur ce plan, la chaire développera les capacités d’adaptation à différentes cultures des étudiants mais aussi du corps professoral et du personnel ESCP Europe. Elle fera aussi bénéficier le groupe Renault des apports des recherches menées via des cycles de formation destinés aux collaborateurs du constructeurs impliqués dans des situations de management interculturel.

 

Tertio, la constitution d’une communauté ayant vocation à partager et à diffuser les conclusions des recherches et des meilleures pratiques de management interculturel à travers l’organisation de conférences ou de workshops en collaboration avec des chercheurs.