Retour au bureau : cadres et employeurs divergent sur les priorités

Le cabinet de recrutement Robert Walters a interrogé 1 700 salariés et 110 employeurs sur le retour au bureau. Résultat : les cadres ont des attentes différentes de celles des entreprises. 

Une majorité de cadres veut revenir au bureau, mais souhaite des changements. En plus de la possibilité de home office, plébiscitée par 71 % d’entre eux, un peu moins de la moitié des répondants (46 %) attend de la part de l’entreprise davantage d’autonomie et de confiance. Quatre sur dix souhaitent aussi plus d’agilité et de rapidité dans la prise de décision.

 

Côté entreprises, 87 % des prospects conviennent qu’il faut développer le télétravail, mais l’évolution des techniques managériales (39 %) et l’efficacité dans la prise de décision n’arrivent qu’aux quatrième et septième rangs, dans la hiérarchie de leurs préoccupations.