Retraite : à 70 ans, une partie des assurés ne bénéficie pas de tous ses droits

Dans Mammuth, un film de Benoît Delépine et Gustave Kervern, Gérard Depardieu tient le rôle de Serge Pilardosse, employé à la retraite qui part à la recherche de documents administratifs nécessaires à une improbable reconstitution de sa carrière et de ses droits à la retraite. Sans vivre de telles tribulations, à l’âge de 70 ans, un pensionné sur cinq ( 24 % ) bénéficie seulement d’une partie des pensions auxquelles il a droit, nous apprend une étude de la Drees parue ce 17 septembre.

 

« Les droits non liquidés correspondent le plus souvent à des régimes que ces retraités ont quittés depuis de nombreuses années et dans lesquels ils ont acquis peu de trimestres ou peu de points retraitent », expliquent les experts, Gabin Langevin et Henri Martin.  Les droits non liquidés correspondent pour l’essentiel à de faibles montants : environ 2 % de l’ensemble des droits acquis par la génération née en 1942. Le manque à gagner pour ceux qui n’ont liquidé qu’une partie de leurs droits est d’environ 40 euros bruts par mois. Ce n’est pas rien, ce sont souvent des petites pensions.