Santé au travail : les maux sous-évalués de la vie au bureau

Le travail de bureau n’est pas toujours synonyme de confort, confirme la dernière étude du fournisseur d’équipements bureautiques Fellowes.

 

L’incontournable compagnon du travail de bureau reste l’ordinateur. Le salarié du tertiaire travaille dessus en moyenne huit heures par jour, souvent dans une position inadaptée, et toute la journée. 75 % des quelque 1000 personnes interrogées dans le cadre de cette étude reconnaissent que leur posture est déterminée par des automatismes et habitudes. Lesquelles s’avèrent souvent néfastes et peuvent devenir des facteurs d’inconfort voire de douleurs. Plus de 8 personnes sur 10, considèrent que cela contribue à l’apparition de douleurs telles que maux de dos, raideurs dans la nuque ou fatigue visuelle. Assis à leur bureau, 87% des employés reconnaissent rester sans bouger pendant de longs moments, 84% ne détournent même pas le regard de l’écran.

 

Résultat: 64% des interviewés souffrent du dos, 42% ont des maux de tête, 40% se plaignent de raideurs dans la nuque. Autres pathologies: tensions dans les épaules, problèmes oculaires, douleurs au poignet. Ce n’est pas sans conséquence pour les entreprises. Trois personnes sur quatre affirment que leur productivité et leur performance ont été largement ou modérément affectées du fait de la survenue de ce type de douleurs. Les conséquences sur la santé sont importantes et débordent même parfois sur la vie privée, puisque dans un cas sur dix, il a fallu ralentir des activités de loisirs comme le sport et le jardinage, voire les abandonner.