Séniors sur le marché du travail : l’intérim plus que jamais bouée de sauvetage

Sur un marché de l’emploi déprimé, le management de transition et l’intérim restent les pistes privilégiées des demandeurs d’emploi seniors. Prism’Emploi fait un état des lieux de l’emploi temporaire pour les quinquas.

 

« Le chômage des seniors atteint des niveaux records depuis plusieurs mois. Il est impératif d’en prendre conscience et d’agir pour améliorer la situation Nous ne pouvons rester les bras croisés », martèle François Roux, délégué général de Prism’Emploi

 Les chiffres lui donnent en partie raison. En 2013, les seniors (50 ans et +) représentent 10,3 % de l’ensemble de l’emploi intérimaire, ce qui équivaut à 52 640 salariés. La part des seniors en intérim a plus que doublé par rapport à 1997. Sur la période, leur nombre a progressé 2 fois plus vite que celui de l’ensemble des travailleurs temporaires. Ils décrochent des missions relativement longues. 58 % d’entre eux ont bénéficié de contrats de plus de 6 mois. Ravis, les trois quarts souhaitent poursuivre ce mode d’exercice professionnel.

Une tendance qui se confirme : au cours des missions, les seniors ont de plus en plus accès à des formations pour renforcer leur employabilité. Enfin, fait valoir Prism’Emploi, l’intérim leur permet de continuer d’acquérir des droits jusqu’à l’âge de la retraite, dans l’optique de percevoir un revenu plus intéressant.