Service civique : les hôpitaux de Paris vont doubler leur capacité d’accueil

Organisme d’accueil agréé depuis octobre 2014, l’Assistance publique — Hôpitaux de Paris a déjà accueilli 283 volontaires en service civique au sein de ses établissements. Elle prévoit d’en accueillir 400 en 2016.

 

L’AP-HP propose aujourd’hui 11 types de missions agréées, qui concernent principalement l’accueil, l’accompagnement et l’aide aux démarches auprès des patients et des familles. En 2015, le service civique a été déployé dans plusieurs services de pédiatrie, gériatrie, médecine, chirurgie et obstétrique. Des volontaires ont également participé à des enquêtes de terrain afin de recueillir l’avis des usagers et des différents publics concernés par l’hôpital en vue d’améliorer globalement la prise en charge du patient. Soit 200 jeunes impliqués.

 

Pour les accompagner, plus de 80 agents se sont engagés comme tuteurs. D’après les premiers retours d’expérience, les missions proposées participent effectivement à l’amélioration des conditions d’accueil et de vie des patients et de leurs proches. Les usagers perçoivent l’intervention des volontaires comme une aide pour s’orienter et se déplacer au sein des établissements, notamment les patients en fauteuil roulant, malvoyants ou affaiblis (après une chimiothérapie par exemple). Leur présence favorise un accompagnement individualisé jugé plus humain par les patients. Le personnel des hôpitaux a également fait part d’une baisse des tensions, des problèmes d’agressivité et de violences au sein des services.

 

En lien avec le SAMU 75 et l’association Les Transmetteurs, l’AP-HP a également mis en place sa propre formation civique et citoyenne (FCC). Au menu : les notions d’engagement, de vivre ensemble, de droits et de devoirs, de solidarité et de gestion des conflits.

 

À l’issue de leur mission, certains volontaires ont ainsi pu décrocher un contrat à durée déterminée ou un contrat à durée indéterminée (recrutements notamment sur des emplois d’avenir à l’hôpital) ; reprendre une formation ( infirmier, aide-soignant, assistant social, etc.). D’autres ont validé des unités manquantes pour l’obtention d’un diplôme. L’AP-HP passera à la vitesse supérieure cette année. Le groupe hospitalier prévoit l’accueil de 400 volontaires.