Sexisme au travail : une femme sur douze en est victime

Selon une enquête de la Dares (ministère du Travail), 8 % des femmes et 1 % des hommes déclarent avoir subi un comportement sexiste au travail au cours des 12 derniers mois.

 

Les comportements à caractère sexiste sont moins fréquemment associés à des dysfonctionnements de l’organisation du travail que les comportements hostiles en général. Ils sont plus nombreux pour les femmes qui occupent des postes de travail plus fréquemment occupés par des hommes. 15 % des femmes qui travaillent sur des postes de travail très « typiquement masculins » déclarent avoir subi un comportement hostile à dimension sexiste au cours des 12 derniers mois. Résultat, les femmes salariées de l’industrie sont les plus concernées par cette dimension sexiste des comportements « hostiles ». En outre, les non-salariés sont beaucoup moins concernés (16 % contre 37 %).

 

Sur un autre plan, en complément des lois et des politiques publiques, le gouvernement vient de lancer un plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme, sous le slogan « Sexisme pas notre genre ».