SNCF Réseau peine à trouver 1000 techniciens

A défaut de traverser la rue pour décrocher un emploi, les jeunes techniciens pourraient regarder du côté de la voie ferrée.

  SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferroviaire né de la fusion de l’ex-Réseau ferré de France (RFF), de SNCF Infra et de la direction de la circulation ferroviaire (DCF), a près de 1 000 postes à pourvoir d’ici à la fin de l’année. L’entreprise cible des jeunes diplômés ou techniciens expérimentés issus de filières technologiques de BEP, CAP, Bac à Bac +3. Elle vise aussi des issus d’écoles d’ingénieurs ou de filières scientifiques (Bac+5). En tout 150 métiers sont concernés, dans les domaines du BTP, du génie électrique, de ma mécanique, des télécoms, etc.

 

 

Ces recrutements correspondent aux travaux d’Hercule engagés p moderniser le réseau (5,2 Mds€  d’investissement). Cet effort sans précédent va se traduire par 1 600 chantiers  à travers l’Hexagone. 1500 collaborateurs ont déjà été embauchés depuis le début de l’année dans ce cadre, la suite s’avère plus difficile.  SNCF Réseau lance une nouvelle campagne nationale de recrutement déployée jusqu’au 7 octobre. Baptisée « Place à l’avenir », elle veut faire connaître les métiers du gestionnaire d’infrastructure et valoriser les multiples opportunités de carrière proposées. Rien n’est laissé au hasard : affichages dans les métros et RER, réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagam), sites de recherche d’emploi, etc.