Social : l’insécurité financière touche un Français sur quatre, constate la Drees

Le constat que fait le Baromètre d’opinion de la Drees sur la base d’une enquête auprès de plus de 3 000 personnes est saisissant. En France, fin 2018, une personne sur quatre a souvent du mal à boucler ses fins de mois.  Une sur quatre aurait beaucoup de mal à faire face à une dépense imprévue de 500 euros. Et la moitié de ces personnes ont un emploi, apprend-on dans le document publié ce 28 mai..

 

« Les situations d’insécurité financière touchent particulièrement les ouvriers et employés : un tiers d’entre eux affirment avoir souvent des difficultés pour boucler leurs fins de mois et un quart s’estime pauvre ». Ce n’est pas une surprise, les cadres et les professions intermédiaires sont moins concernés. Mais ils ne sont pas exempts.  Parmi les cols blancs, une personne sur dix finit le mois la peur au ventre.

 

Le Baromètre précise qu’avoir des revenus variables d’un mois sur l’autre constitue un facteur aggravant du sentiment d’insécurité économique : c’est le cas d’un ouvrier et employé sur quatre . Cela s’atténue chez les cadres, la proportion est d’un sur six.

 

La Drees indique également que les retraités « font un peu moins souvent part d’insécurité financière que les actifs ». Un sur six a souvent du mal à boucler ses fins de mois. Parmi les retraités non propriétaires de leur résidence principale, deux personnes sur dix se disent très pessimistes pour leur avenir personnel (contre une personne sur dix chez les autres retraités).