Solidarité : le don de jours de congé fait recette

Le 9 mai 2014, le Parlement adoptait une loi officialisant la possibilité pour les salariés de donner des jours de congé à des collègues ayant un enfant gravement malade. Soutenu par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, l’Orse a créé une base de données publique qui recense les accords mentionnant les salariés aidants ou proches aidants et étudié leur contenu.

 

Parmi les actions les plus citées figurent notamment des dispositifs d’écoute et d’information des salariés aidants sur leurs droits, des aides financières délivrées sous forme d’allocation d’enveloppes, de maintien de tout ou partie du salaire en cas d’absence ou de prise de congés. Les aménagements d’ horaires et de conditions de travail, y compris le télétravail figurent aussi parmi les leviers les plus fréquemment actionnés.

 

 

C’est finalement le dispositif de don de congé qui obtient le plus grand nombre d’adhésions au sein des entreprises. Concernant précisément ce dispositif, l’Orse a analysé 40 accords. Il ressort de ce passage en revue que l’ensemble des secteurs professionnels est représenté : automobile, finance, informatique, énergie, tourisme, grande distribution, etc. Plus de la moitié des accords a été signé avant la promulgation de la loi de 2014. Deux ont été conclus entre 2008 et 2011, et dix autre l’ont été en 2012, 9 en 2013 et 19 depuis 2014.Cela concerne des sociétés de toutes tailles, de la star du Cac 40 à la PME.

 

 

En outre, l »observatoire constate que le pourcentage de syndicats signataires est relativement élevé avec des différences selon les confédérations. La CFDT et la CFE-CGC semblent les plus impliquées. Elles ont paraphé les textes proposés par les employeur dans huit cas sur dix, soit 32 chacune. Les taux d’acceptation de FO et de la CGT sont de 50 % et 42,5 % respectivement.la CFTC reste en retrait en n’avalisant que 12 accords, contre 20 pour FO et 17 pour la CGT.

 

 

L’Orse précise que le thème du don de congés est parfois traité dans le cadre d’un dispositif plus global, principalement l’égalité professionnelle (articulation des temps entre travail et vie familiale), parfois en annexe aux négociations annuelles obligatoires. Il arrive aussi que direction et syndicats en fassent un sujet à part entière.

 

Retrouvez la base de données de l’Orse sur son site  www.orse.org / Onglet : Accords d’entreprise / Salariés aidants familiaux