Suicide au travail : la compagne d’un magistrat dépose une plainte pour harcèlement moral

La compagne de Lionel Beauvais substitut à Nanterre (92) qui s’est suicidé en mars 2012, dépose une plainte contre X pour homicide involontaire et harcèlement moral. L’Union syndicale des magistrats s’associe à la démarche.

 

Avant d’en arriver à cette démarche judiciaire, la compagne de Lionel Beauvais a multiplié les démarches auprès du ministère de tutelle, en vain. Elle a donc décidé, en l’absence de réponse, de déposer une plainte contre X pour homicide involontaire et harcèlement moral. L’Union syndicale de la magistrature (USM) s’était impliquée « pour que cet acte dramatique soit pris en compte et qu’une véritable enquête soit menée dans ce contexte si particulier du Tribunal de Nanterre à l’époque, ce qui n’a pas été le cas ». Toutefois, une mission de l’Inspection générale des services judiciaires (IGSJ ) s’est penchée sur le dossier en mai 2013 et la ministre, Christiane Taubira a promis de renforcer les mesures de prévention des risques psychosociaux

 

Il est essentiel qu’une enquête soit réalisée, insiste l’USM qui s’associe à l’initiative et s’est également constituée partie civile. « La souffrance au travail ne doit plus être un tabou », fait valoir le syndicat qui a levé le voile grâce aux témoignages de nombre de magistrats et au livre blanc publié en février dernier.