Les salariés de Mastercard ont droit au télétravail à volonté et à huit semaines de congé de paternité

Les 12 000 collaborateurs de Mastercard dans le monde, y compris en France,  bénéficient d’un nouvel avantage, unilatéralement mis en place par l’employeur. Ils ont droit huit semaines de congé de paternité qui peuvent être pris en une seule fois ou réparties sur une période donnée. Sachant que la durée légale est de 11 jours pour la naissance d’un enfant, et de 18 jours en cas de naissance multiple.

 

 En outre, le télétravail déjà pratiqué au sein de l’entreprise est étendu sans limitation, sous la seule réserve d’un accord du manager. Autrement dit, si le supérieur hiérarchique l’y autorise, le collaborateur pourrait travailler à distance tous les jours de la semaine. « Mastercard considère que le télétravail est une forme innovante d’organisation du travail ayant pour but de donner à chacun plus d’autonomie, de souplesse et de flexibilité dans ses conditions de travail tout en préservant son efficacité et sa disponibilité dans l’exercice de sa mission professionnelle », explique la direction. Un groupe de travail wolrdwide, dont font partie des managers de l’entité française, réfléchit aux évolutions susceptibles d’améliorer la qualité de vie des collaborateurs. Ces dispositifs en sont issus. Bart Willaert, directeur général de Mastercard France (photo), insiste :  « Nous proposons depuis longtemps déjà un ensemble d’avantages en matière sociale à nos collaborateurs. Aujourd’hui, suivant l’évolution de la société, il nous tenait à cœur de proposer cette évolution à l’ensemble des collaborateurs de Mastercard dans le monde. »

 

En France où la société emploie 65 personnes, ces deux dispositifs sont appliqués depuis le 1er décembre.