Télétravail : l’inspection du travail renforce les contrôles

L’inspection du travail renforce les contrôles sur l’effectivité du télétravail et le respect des recommandations sanitaires sur les lieux de travail. Les entreprises qui ne respecteraient pas ces recommandations et notamment l’obligation de recourir au télétravail pour l’ensemble des tâches réalisables à distance s’exposent à une mise en demeure.

Des opérations coup de poing ont été menées la semaine dernière dans le quartier d’affaires de La Défense (92) où 23 entreprises de plus de 400 salariés ont été inspectées. L’une d’entre elles écope d’une mise en demeure pour non-respect des mesures sanitaires.

 

Depuis le début de l’année, les agents de l’inspection ont mené près de 24 000 contrôles en lien avec l’application des mesures sanitaires pour lutter contre l’épidémie et adressé 34 mises en demeure, quand les rappels de la loi ne suffisaient pas. 90 % des mises en demeure ont été suivies d’effet de la part des employeurs.

 

Leur mission n’est pas seulement punitive. Ils ont aussi pour instruction d’informer les employeurs, les organisations professionnelles et syndicales des nouvelles dispositions du protocole et de l’accompagnement mis en place par le ministère pour les aider : numéro vert pour les personnes isolées, appui-conseil de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) pour les PME, accompagnement par les services de santé au travail, etc.