Tendances RH 2021 : l’humain au cœur des stratégies

L’année dernière, le domaine des ressources humaines aussi a fait face à un véritable tremblement de terre. Pour utiliser l’expression à la mode, nous avons dû nous conjuguer avec la « nouvelle normalité ». Nous espérons que l’année 2021 sera synonyme d’amélioration. Grâce au vaccin, nous pourrons de nouveau avoir une vie sociale plus dense et revoir nos collègues et/ou nos clients en présentiel. Cependant, les répercussions du coronavirus au niveau RH seront encore visibles au cours de l’année à venir.

 

Restez proche de vos collaborateurs

Le confinement a mis à l’épreuve notre patience et notre résilience et malheureusement, les premiers mois de 2021 seront sous les mêmes hospices. Nous ne pourrons pas immédiatement retrouver notre vie habituelle, même si nous n’avons que cela en tête. De plus, une question cruciale se pose : comment les employeurs géreront-ils la situation qui se profile à l’horizon, où une partie de leurs collaborateurs sera vaccinée et l’autre non ?

 

En fait, il s’agira de trouver l’équilibre entre ce que nous avons toujours connu professionnellement parlant et les nouvelles habitudes que nous avons prises pendant la crise. Les bureaux resteront-ils vides ou toutes les frustrations liées aux embouteillages et au stress reviendront-elles comme au bon vieux temps ? C’est le moment d’élaborer un plan et de déterminer le bon équilibre pour vos employés. Écoutez-les, restez proche d’eux et tentez de les sonder pour savoir comment ils souhaitent travailler à l’avenir.

 

Pendant la crise, presque tout le monde est resté fidèle à son employeur. Mais gardez en tête que lorsque l’économie reprendra, les personnes qui ont commencé à douter de leur emploi actuel pendant le confinement regarderont si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. D’ailleurs, les chiffres de la mobilité professionnelle repartent déjà à la hausse. Restez donc proche de tous vos collaborateurs, ne laissez pas de questions sans réponse et tenez-vous au courant de ce qui se passe sur le lieu de travail. Les collaborateurs souhaitent-ils revenir au bureau ou le télétravail leur a-t-il offert un peu de répit ? Comment répartir l’héritage laissé par le coronavirus sur le plan professionnel ? Ne balayez surtout pas la question, mais recherchez proactivement les meilleures conditions de travail pour votre capital humain. Accordez toujours une attention particulière aux éventuelles nouvelles recrues qui ont fait leurs débuts en ligne et n’ont pu apprendre à connaître leurs collègues que par vidéoconférence. Souhaitez-leur encore la bienvenue en présentiel.

 

Cartographiez votre main-d’œuvre

De nombreux professionnels des RH rêvent depuis des années de cartographier entièrement les aptitudes et les compétences de tous leurs employés. Le moment de saisir cette opportunité est plus que jamais venu. La crise du coronavirus continuera encore de menacer le monde des entreprises pendant un certain temps, et une nouvelle vague n’est pas à exclure. Les CEO et les dirigeants RH sensés doivent tirer des leçons pour être prêts pour un troisième scénario catastrophe.

 

Pour y être préparé, vous devez pouvoir répondre à trois questions : ai-je une bonne vue d’ensemble de mes collaborateurs ? Sais-je ce dont je manque en interne ? Puis-je développer moi-même ces talents au moyen d’une formation ou dois-je les rechercher en externe ? Créez une sorte de LinkedIn interne qui vous donne un aperçu clair des compétences dont vous disposez, des personnes polyvalentes que vous pouvez faire évoluer et des lacunes.

 

À l’heure actuelle, le secteur de la santé manque de personnel. Pourquoi ne pas créer un cadre permettant à différents groupes hospitaliers d’exploiter pleinement le potentiel de chacun quand cela est nécessaire ? Si l’hôpital A manque de personnel infirmier, l’hôpital B peut peut-être lui venir en aide. La création d’un format répondant à ce besoin offre davantage de flexibilité pour l’avenir. Un exercice qui n’est certainement pas seulement intéressant pour le secteur médical.

 

Revalorisez l’aspect humain

À de nombreux égards, la crise du coronavirus nous a poussés encore plus vers le numérique. Télétravail, opérations bancaires, achats… Tout peut être traité ou acheté par l’intermédiaire de notre smartphone ou ordinateur. Pourtant, l’aspect humain reste essentiel. Les banques l’ont déjà compris. Si elles enrichissent leurs applications, elles offrent également un service personnalisé.

 

À un moment donné et de façon progressive, le contact physique reprendra de l’importance. Une fois le vaccin lancé, nous préférerons aborder les problèmes épineux ou les sujets sensibles en face à face, alors que Zoom ou Teams constituent les seules options aujourd’hui. Bien que les e-mails et les appels vidéo aient prouvé leur efficacité, ils ne sont pas le canal idéal pour les conversations délicates.

 

C’est pourquoi il est préférable que les départements RH numérisent tous les processus administratifs simples (frais, demandes de congé, approbations diverses de processus…). Les professionnels des RH ne peuvent pas perdre leur temps précieux pour de tels processus standard. Les heures dégagées par cette numérisation seront nécessaires pour le coaching, la résolution des problèmes et le démantèlement des escalades. Il n’est plus question d’une opposition entre l’humain et le numérique, mais d’une complémentarité. L’aspect humain mérite dès lors d’être revalorisé.

 

Jean Marie Mozziconacci, directeur général France de SD Worx