Top Office : l’annulation du PSE est confirmée en appel

C’est un camouflet pour l’ex- Direccte des Hauts-de-France (deveniue Dreets) et pour le groupe Mulliez. La Cour administrative d’appel de Douai confirme l’annulation de la décision de l’inspection du travail. Laquelle avait homologué l’accord majoritaire ouvrant la porte au plan social de Top Office. Cette enseigne de bureautique avait annoncé la fermeture de six magasins, entraînant la fermeture 106 licenciements. La Fédération CGT Commerce et Services avait contesté cet accord.

 

Un premier jugement lui a donné raison le 26 février dernier. L’employeur a fait appel de cette décision. Il vient d’être éconduit une nouvelle fois par la justice administrative. Il reste à voir s’il est réaliste, comme le réclame le syndicat, d’assurer « le maintien de l’emploi et la réintégration de l’ensemble des salariés, injustement licenciés, partout où c’est possible ».