Top3 des révisions d’accords d’entreprise : temps de travail, intéressement et QVT

 Les professionnels des ressources humaines interrogés par Mercer France, ABV Groupe et Groupe RH& M, sont catégoriques. En tête des dispositifs d’entreprise qu’ils ont l’intention de remettre sur le métier cette année figurent par ordre d’importance, le temps de travail, l’intéressement et la qualité de vie au travail.

En raison du contexte concurrentiel, mais aussi à cause des changements législatifs attendus, 2017 sera une année riche en renégociations d’entreprise, peut-on retenir du Baromètre des DRH, dont l’édition 2017 vient d’être publiée par Mercer France, ABV group et Groupe RH& M. Le panel de 102 professionnels des ressources humaines interrogé cite au total 26 thématiques devant faire l’objet d’un nouvel examen au sein de leur structure. Cinq d’entre elles émergent : le temps de travail, cité par 39 % des répondants, l’intéressement (18 %) la qualité de vie au travail (16), la GPEC et les contrats intergénérationnels arrivent en quatrième et cinquième position. Le réaménagement du temps de travail est considéré comme un enjeu majeur par près des deux tiers des entreprises de taille intermédiaire (ETI), la moitié des PME, et seulement 18 % des grands groupes. Sans doute parce que ces derniers ont déjà fait l’optimisation nécessaire.  

 

En matière de négociation salariale, le salaire de base reste le sujet majeur, mais l’intéressement, la part variable,  la couverture santé-prévoyance et les autres dispositions non monétaires ne sont pas oubliés pour autant. Les négociateurs salariés savent à quoi s’en tenir.