Transfert des travailleurs indépendants vers le régime général de protection sociale: premier bilan positif

En visite à Olivet (Loiret) ce 3 juillet, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et son homologue de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont installé le comité de surveillance de la réforme de la protection sociale des travailleurs indépendants, désormais rattachés au régime général de sécurité sociale. Ils ont aussi dressé un premier bilan positif des 6 premiers mois de mise en œuvre de cette réforme lors d’échanges avec le personnel de la caisse, les administrateurs et des travailleurs indépendants.

 

Le comité de surveillance est une instance nationale composée majoritairement de personnalités qualifiées. Elle est chargée de valider les principales étapes de la réforme et d’alerter les ministres sur d’éventuelles difficultés.Les ministres constatent que la réforme se mettait en œuvre dans les conditions prévues par la loi. Ils ont rappelé leur attachement à l’accompagnement du personnel tout au long de la réforme, ainsi qu’au maintien et à l’amélioration continue de la qualité de service à l’égard des travailleurs indépendants.

 

Depuis le début de l’année, les travailleurs indépendants ont ainsi bénéficié de services nouveaux, comme la possibilité de payer leurs cotisations par carte bancaire ou l’accès à une information personnalisée, voire à la simulation de leur retraite.

 

La réforme n’a pas d’impact sur les cotisations, lesquelles ont même diminué pour trois intéressés sur quatre. En 2019, les travailleurs indépendants créateurs de leur entreprise bénéficieront par ailleurs d’une année blanche de cotisation.