Transformé en groupement d’intérêt public, l’Irdes change de tête

Denis Raynaud , 42 ans, économiste, statisticien et chercheur, a été nommé directeur de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) par le nouveau Conseil d’administration réuni le 21 octobre, pour sa première séance depuis que l’ institut a été transformé en groupement d’intérêt public (GIP), dans un contexte de forte pression sur les dépenses publiques.

 

Titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’université Toulouse 1 Capitole, Denis Raynaud était, depuis 2012, sous-directeur adjoint de l’Observation de la santé et de l’Assurance maladie à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) au sein du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Auparavant, il a occupé différents postes au sein de cette direction où il a réalisé et piloté de nombreux travaux de recherche. Ses thèmes de recherche portent sur l’Assurance maladie, notamment sur l’articulation entre assurance maladie obligatoire et complémentaire, sur l’accès aux soins et, plus globalement, sur la régulation du système de soins.

 

Il succède à Yann Bourgueil, qui dirigeait l’Irdes depuis 2010 et continuera à y travailler en poursuivant ses travaux de recherche sur l’organisation des services de santé et l’analyse comparée des systèmes de santé.

 


L’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), par un arrêté du 13 août 2015, est transformé en GIP. Ses membres sont la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA), le Régime social des indépendants (RSI), la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et l’État représenté par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).