Transition écologique : pour la CFTC, « il y a urgence à agir »

La confédération se dit « inquiète des contradictions de la politique française en matière d’énergie ». D’un côté, considère-t-elle, la France adopte la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte vise à encourager l’utilisation des énergies renouvelables. De l’autre, elle négocie et signe des accords de libre échange qui favorisent l’importation de produits pétroliers issus de l’exploration et de l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, notamment le gaz de schiste.

 

La CFTC déplore par ailleurs la lenteur de la mise en œuvre de plusieurs mesures de la loi. « La COP 21 avait fait naître l’espoir d’un changement. En son temps, la CFTC avait salué le travail réalisé par la présidence française pour aboutir à un consensus et les principales mesures contenues dans l’accord de Paris », insiste-t-elle, considérant qu’il y a urgence à agir.