Transmission des savoirs : Saur remet le compagnonnage au goût du jour

Le spécialiste de la gestion de l’eau (9000 salariés) créera un ordre des compagnons le 8 octobre prochain. Les 129 passeurs de relais identifiés appartiennent à tous les métiers de l’entreprise. agent d’exploitation, chercheur de fuites, ordonnancer, technicien réseau, secrétaire, gestionnaire, dessinateur-projeteur, acheteur, chef de chantier, électromécanicien, etc. Les intéressés sont à 83 % des employés, à 15 % des cadres et à 2 % des ouvriers. Ils ont en moyenne 44 ans et 18 ans d’ancienneté chez Saur et un compagnon sur cinq est une femme. Ils seront réunis pour la circonstance à la Saur Water Academy de Nîmes (30), pour une même mission de transmission des savoirs et d’exemplarité.

 

 « La création de cet ordre répondait à plusieurs objectifs », explique Jean-Damien Pô, directeur des ressources humaines de Saur. « Reconnaître les collaborateurs les plus méritants, au comportement exemplaire, favoriser la transmission des savoir-faire, bâtir un réseau d’ambassadeurs, promoteurs externes et internes des valeurs de Saur, et développer un réservoir de compétences ».

 

Ce qui fait un bon compagnon ? Les compétences techniques, bien sûr, mais aussi l’exemplarité, l’esprit d’initiative ou encore l’esprit d’équipe. Les Compagnons seront particulièrement mobilisés pour intervenir auprès des écoles dans lesquelles Saur recrute pour renforcer des équipes en situation d’urgence, pour faire remonter et partager les bonnes pratiques, et pour être moteurs dans l’animation de notre politique de prévention santé – sécurité.