Trois années fastes en vue pour le recrutement des cadres

 En 2017, le marché de l’emploi cadre devrait être porteur, selon l’enquête de  l’Apec, menée fin 2016, auprès de 11 000 entreprises. L’association du boulevard Brune table sur   208 000 à 225 000 embauches au cours de l’année, soit une hausse de l’ordre de 10% par rapport à 2016. Toutefois, modère l’Apec, ces prévisions sont sujettes à des aléas, tels que les échéances politiques, les orientations budgétaires et l’impact du Brexit.

 L’Apec perçoit  « une solide dynamique est actuellement à l’œuvre sur ce marché. La plupart des secteurs de l’économie, des fonctions et des régions sont concernés par cette tendance positive. La poursuite des investissements des entreprises, notamment en recherche & développement, et leurs besoins d’encadrement et d’expertise pour accompagner les grandes transformations, numériques et énergétiques, sont autant de moteurs qui devraient entretenir ce cercle vertueux »,.

 

Au niveau sectoriel, l’industrie et les services, qui concentrent plus de 8 recrutements sur 10, ont le vent en poupe. Ils totaliseraient près de 193 000 embauches de cadres d’ici à décembre. En particulier, quelques domaines se distinguent : l’informatique, l’ingénierie- R & D,  le juridique, la –comptabilité, et le conseil aux entreprises.

 

 En termes de profils, les cadres armés d’un à dix d’expérience devraient représenter plus de  la moitié des embauches. Les débutants (moins d’un an) seraient mieux lotis que l’an dernier avec davantage d’opportunités d’embauches (+8%). A l’opposé, les cadres les plus expérimentés ne représenteraient que 5% des recrutements. Toutefois, à défaut de trouver les profils adéquats, les recruteurs pourraient se tourner davantage vers les jeunes en début de parcours et vers ceux qui ont 20 ans de rodage.

Au niveau régional, l’Ile-de-France et la région Auvergne-Rhône-Alpes s’imposent une nouvelle fois comme des « locomotives ». Elles sont  suivies par 3 régions qui pourraient chacune réaliser jusqu’à   13 000 – 14 000 recrutements : Hauts-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie.

 

Enfin, selon l’Apec, la bonne santé du marché de l’emploi des cadres se maintiendrait d’ici à 2019. Dans ce scénario le  nombre   de   recrutements   de   cadres   augmenterait    de    4%    en    2017, dépassant la barre de 212 000. Les deux années suivantes, il atteindrait les niveaux records :  près de 222000 en 2018,  et  pas loin de 233 000 en 2019.