Troubles musculosquelettiques : l’Assurance maladie-Risques professionnels repart au combat

À partir de ce 21 octobre, l’Assurance maladie- risques professionnels l’Assurance maladie risques professionnels déploie une action de sensibilisation à la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) dans le secteur sanitaire et médico-social, profondément bouleversé par la crise sanitaire. L’organisme actionne son programme de prévention TMS Pros en l’adaptant à ce contexte.  Les TMS constituent 95 % des maladies professionnelles reconnues dans le secteur sanitaire et médico-social, 20 % des accidents du travail, et 60 % des arrêts de travail du secteur sont liés au mal de dos.

 

 Les conséquences de ces maladies sont lourdes pour les salariés et pour les établissements. Dégradation de la qualité de vie, douleurs répétées, réduction des capacités physiques, absentéisme, handicap. Les TMS ont aussi un fort impact sur la qualité des soins et l’attractivité des métiers. Plus de 2,3 millions de journées de travail sont ainsi perdues dans le secteur de l’aide et soins à la personne, soit l’équivalent de plus de 10 000 emplois à temps plein.

 

  Pour accompagner l’engagement et la mise en œuvre de cette démarche, des aides financières et des formations permettent de soutenir les établissements de soins qui s’engagent dans la démarche TMS Pros. Une première aide alias TMS Pros Diagnostic permet de financer 70 % de la formation d’une personne ressource ou chargée de la prévention en interne. Les fonds peuvent aussi servir à mener une étude ergonomique des situations de travail pour réaliser un diagnostic de prévention et l’élaboration d’un plan d’action.

 

Un deuxième soutien prend la forme d’un financement à hauteur de 50 % du montant des achats de matériel et d’équipements nécessaires à la réduction des contraintes physiques. Notamment lors de manutentions manuelles de charges, d’efforts répétitifs ou de postures contraignantes. Elle permet également le financement de formations adaptées aux salariés concernés. En troisième lieu, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose aux établissements du secteur sanitaire et médico-social de moins de 50 salariés, une subvention dite Aide et soins à la personne en établissement. Plafonnée à 25 000 €, elle correspond à l’investissement hors taxes réalisé pour acquérir des packs de matériels ou des prestations de formation.

 

Pour les détails, ameli.fr/entreprise.