Un Pacte de responsabilité conclu dans la filière terre cuite

Un accord relatif au Pacte de responsabilité vient d’être conclu par les syndicats CFDT, CFTC, CGC et les employeurs de la Fédération française des tuiles et briques (FFTB).

La profession qui regroupe 90 sociétés, 140 usines et quelque 5000 salariés est sans doute la plus petite des 17 filières à avoir signé un accord relatif au Pacte de responsabilité. Mais « c’est un engagement fort pour notre filière, dans le contexte actuel du monde du bâtiment où la situation est encore dégradée », souligne Bruno Martinet, DG de la FFTB.

 

Le texte comprend trois engagements. Le premier porte sur le recrutement de 54 salariés de moins de 25 ans, en CDI ,à temps plein, d’ici à 2017. Ces jeunes bénéficieront d’un accompagnement spécifique : parcours balisé, livret d’accueil, suivi individualisé par un référent, etc. Le tout dans une optique d’échange intergénérationnel et de transfert de savoir-faire.

 

Le deuxième pari concerne la valorisation des certificats de qualification professionnelle (CQP) créés par la profession. Ils portent sur les métiers de chef d’équipe, de conducteur d’installation et de préparateur de terre. Afin d’encourager les salariés à s’y investir, l’accord prévoit une prime de 500 € brut pour toute personne qui décroche l’un des parchemins. Leurs mentors ne sont pas oubliés : ils empocheront un bonus de 50 € brut par mois durant la formation.

 

Dans un troisième volet, les entreprises promettent d’atteindre en 2017 le ratio de 3 % de contrats en alternance, tout en valorisant la rémunération des apprentis.