Un plan vise la création d’emplois de qualité dans le spectacle, l’audiovisuel et le cinéma

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et son homologue de la Culture et de la Communication, Audery Azoulay, ont signé le 18 mai avec les organisations syndicales et professionnelles du secteur, un plan d’action pour le développement d’emplois de qualité dans le spectacle vivant, l’audiovisuel et le cinéma.

 

Construit à partir des propositions recueillies lors d’entretiens avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales notamment, et de pistes mises à jour lors de la conférence pour l’emploi dans les métiers du spectacle ( 15 et 16 octobre 2015 ) ce plan est structuré autour de 14 mesures prioritaires. Parmi elle, la structuration des entreprises et la sécurisation des emplois salariés, l’accroissement de la diffusion des œuvres , y compris l’export. Les signataires prévoient aussi de mesurer l’impact des abattements et plafonnements sur les droits des salariés, sans pour autant remettre en cause l’équilibre économique des entreprises.

 

Une bonne partie du plan porte sur l’emploi et les droits sociaux. Les acteurs seront incités à mutualiser leurs ressources, y compris les RH, à s’adapter à la politique de l’emploi, à mettre en place des dispositifs ad hoc de soutien à l’emploi permanent et à l’allongement de la durée des contrats, tout comme l’égalité et la mixité. La démarche inclut aussi une meilleure articulation des divers régimes sociaux des artistes et des techniciens. Et tout cela devrait être assorti d’un agenda social par accord entre fédérations d’employeurs et de salariés

 

« Ce plan d’action doit à présent être mis en œuvre par l’ensemble des parties prenantes: État, collectivités territoriales, partenaires sociaux et entreprises du secteur, en s’appuyant notamment sur les moyens qui seront mis à disposition dans le cadre du Fonds pour l’emploi dans le spectacle » insistent les signataires.