Un rapport sénatorial recommande de relancer les missions locales

Pour rendre leur action plus efficace, un rapport sénatorial préconise de clarifier le positionnement des missions locales au sein du service public de l’emploi et de renforcer leur financement.

François Patriat du groupe socialiste et républicain, élu de Côte-d’Or et Jean-Claude Requier, sénateur RDSE du Tarn, rapporteurs spéciaux des crédits de la mission Travail et emploi du Sénat, se sont penchés sur le financement des missions locales.  Leurs conclusions, présentées ce 7 juin, sont assorties de préconisations visant à renforcer ces structures, seules en mesure d’offrir aux jeunes de 16 à 25 ans un accompagnement global incluant la formation et l’insertion professionnelle, mais aussi le logement, la couverture santé, et même l’inclusion sociale.

 

Les sénateurs recommandent quatre axes d’amélioration. Primo,  sécuriser les financements en améliorant le dialogue entre financeurs au niveau local ; secundo, procéder à une nouvelle clarification de la répartition des compétences entre Pôle emploi et les missions locales ; tertio, renforcer le suivi de l’activité des missions locales et envisager la mise en place d’un véritable pilotage par la performance tout en prévoyant une simplification des démarches administratives liées à la mise en œuvre de la Garantie jeunes ; quarto,  poursuivre la rationalisation du réseau en renforçant l’échelon régional et en envisageant des mutualisations.

 

Les missions locales, qui accueillent plus de 1,4 million de jeunes chaque année, dont près d’un sur deux se voit proposer une formation ou un emploi.