Un sondage PageGroup le confirme : le téléphone portable d’entreprise est un fil à la patte

Selon une enquête sur l’usage du numérique et l’équilibre des temps de vie que publie PageGroup ce 16 février, 62 % des travailleurs disposent d’au moins un outil numérique fourni par leur entreprise et 41 % estiment qu’il a un impact négatif sur leur vie.

Il n’y a pas si longtemps, disposer d’un appareil mobile fourni par son entreprise était synonyme de reconnaissance. Les temps ont changé, cet attribut est perçu comme perturbateur de l’équilibre des temps de vie. Du moins si l’on en croit l’étude que publie PageGroup. Ordinateurs et téléphones d’entreprises se sont banalisés, 62 % des travailleurs en disposent. Ils sont maintenant considérés comme ayant un impact négatif sur l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée par 41 % des personnes interrogées. Motif : 75 % des intéressés sont amenés à consulter leurs e-mails pros ou à répondre des appels en dehors de leur temps de travail. Pire, 48 % le font pendant leurs vacances.

 

PageGroup précise que 60 % de ceux qui travaillent pendant leur temps libre précisent le faire en raison de leurs responsabilités professionnelles, d’autres semblent prisonniers de cette connexion et laissent le cadre professionnel empiéter sur leur vie personnelle. Ils sont 22 % à penser que ne pas être professionnellement disponible en dehors de leur temps de travail sera mal perçu par leur entourage. De même, 18 % se connectent pour se rassurer, ce qui peut indiquer une importante part de stress. En retour, plus de la moitié (51 %) des salariés français équipés d’un téléphone portable l’utilisent pour des usages plus personnels et ils sont 41 % à faire de même avec leur ordinateur portable. 

 

L’enquête a été menée en ligne du 13 octobre au 27 novembre 2016,  auprès d’un échantillon de 1 606 personnes représentatives des actifs employés, agents de maîtrise et cadres.