Une Fédération européenne des employeurs sociaux (FESE) est créée

Des organisations professionnelles d’employeurs françaises, allemandes, belges, autrichiennes, espagnoles et tchèques ont lancé, au Comité économique et social européen, le 20 octobre, la Fédération européenne des employeurs sociaux (FESE).

Cette création s’inscrit dans le cadre du projet PESSIS, cofinancé par le programme dialogue social de l’Union européenne, qui a permis de faire un état des lieux de la présence de partenaires sociaux du secteur dans les différents États membres et de fédérer les organisations d’employeurs participant au projet.

 

La nouvelle fédération a vocation à s’ouvrir à d’autres États membres et à des acteurs de l’univers des services à but non lucratif, des soins et de l’accompagnement, en particulier pour les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les enfants. Les portes de la DESE restent également ouvertes aux services permettant d’atteindre les groupes exclus et défavorisés seront également les bienvenus.

 

La FESE se propose de promouvoir le fonctionnement et le développement de services sociaux de qualité, abordables, disponibles et accessibles dans la vie de toutes les personnes vivant en Europe, en particulier, les plus démunis ou vulnérables. Il portera la parole des employeurs dans le domaine des services sociaux auprès des institutions européennes quant à toute leur législation, en particulier dans le domaine de l’emploi et des affaires sociales. En outre, la FESE veillera à ce que les employeurs des services sociaux deviennent des partenaires sociaux reconnus au niveau européen. Last but not least, elle défendra des valeurs des droits de l’homme, de solidarité et de justice sociale.

 

Le secteur emploi à l’échelle de l’Union, plus de 10 millions de salariés. Il crée, malgré la crise, plus de 1,8 million d’emplois depuis 2008, et la tendance qui se confirme.