Une mission sur la santé au travail confiée à trois personnalités

Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé confient une mission sur la santé au travail à un trio composé de Jean-François Naton (CGT), de la députée Charlotte Lecocq (LREM) et de Bruno Dupuis, senior advisor chez Alixio.  

En complément de la mission confiée à Paul Frimat sur les risques chimiques, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et son homologue de la Santé, Agnès Buzyn, ont demandé à Jean-François Naton, conseiller confédéral de la CGT et vice-président de CESE (photo), à Charlotte Lecocq, députée LREM du Nord et Bruno Dupuis, ancien directeur régional du travail passé par quatre cabinets ministériels en tant que conseiller avant de rejoindre Alixio, de faire un état des lieux de la santé au travail. Leurs conclusions, assorties de propositions, sont attendues au 31 mars 2018.

 

Muriel Pénicaud explique le motif de ce rapport : « Il y a aujourd’hui 4 858 médecins du travail en France pour 18 millions de salariés dans le secteur privé. En 10 ans, nous avons perdu 30 % du nombre de médecins du travail et aujourd’hui, 75 % des médecins du travail ont plus de 55 ans. Si nous n’agissons pas, nous allons au-devant d’une véritable pénurie de médecins du travail ».

 

Les accidents du travail et les maladies professionnelles sont encore trop nombreux. Les services de santé au travail, acteur central de la politique de prévention, souffrent d’une désaffection qui peut, sans action corrective, devenir problématique, insistent les commanditaires de l’étude.